En 2013…

Petit retour statistique sur 2013. Belle année avec :

  • 2025 km parcourus – càp : 639 km – VTT 817 km
  • 178 h 37 min – càp : 64 h 45 min – VTT 65 h 43 min
  • 52’204 m de D+ – càp : 13’857 m – VTT 24’660 m

En terme de participation à des courses, ce fut relativement chargé avec, dans le désordre des cross, la Glânoise, l’Elsa Bike, à travers Cugy, la Bergibike, le semi-marathon d’Aletsch, le trail du Barlatay, les 20 km de Lausanne… Bref, assez quand même. Au niveau de mon sentiment personnel, quelques déceptions sur le VTT en grande distance (Elsa et Bergi) où je n’ai pu que constater mon manque d’entraînement dans ce registre. A l’opposé, je me suis surpris en trail, tant au niveau de la perf’ (18e sur 80 finisher) qu’en terme de plaisir ! L’expérience sera renouvelée cette année, pour sûr !!!

En ce début d’année 2014, ma seule bonne résolution est de viser un peu moins de courses et plus (+) d’entraînements. Avec à nouveau des courses VTT longues et un trail au programme, il va me falloir repenser l’entier de ma préparation, surtout en courant deux lièvres à la fois. On prétend que l’homme sait s’adapter, adaptons-nous alors :-)

 

 

Je partage FacebookTwitterGoogle+Email

Humour végétal

Dans la série des choses qu’il faut prendre avec humour : les remarques que j’entends au sujet de mon végétarisme. Et c’est génial de voir que les remarques sont souvent les mêmes, soit :

  • et les protéines – parce qu’une protéine animale est tellement mieux qu’une protéine végétale
  • et les carences – parce que celui qui mange de la viande n’a jamais de carences
  • et la souffrance des plantes – le cri de la carotte !

Comme je ne suis pas le seul végé de la planètre a entendre ces même remarques infondées, voici un joli florilège, histoire de faire travailler les zygomatiques : Le végétarisme m’a tuer

Je partage FacebookTwitterGoogle+Email